Skip to main content

www.fete-moisson-provins.org

Commune Libre de la ville haute de Provins

Accueil
Agenda
Fete de la moisson
Theme de la Fete
Programme de la Fête
Reservation Billeterie
Prélude à la Fête
Exposition
Espace presse
Le battage à l'ancienne
Traditions
Voitures anciennes
Photos de la Fête
Videos de la Fête
La Fête en pratique
Hotels - Restaurants
Contactez-nous
Association Commune Libre
Saint Paul
Mineur en Argile
La Brie en Chansons
Livre 40 ans Fête
Connexion de membre
Monuments Provinois
Tour César
Eglise Saint Quiriace
Les origines de la ville
Le moyen age
Du moyen-age au XX
Les foires de champagne
Les templiers à Provins
Thibaut le Chansonnier
Histoire de Provins
Saint Quiriace suite...
La Maison Romane
Les souterrains
Les salles souterraines
La grange aux Dîmes
Les remparts
Eglise Sainte Croix
Eglise Saint Ayoul
Cartes postales anciennes
Couvent des Cordelières
Tracteurs anciens
Partenaires
Plan du site
Du moyen-age au XX

La guerre de cent ans ne fit qu’amplifier le désordre et la pauvreté, des bandes armées chassant les populations terrifiées, ne laissant que ruines et décombres. Provins passa tour à tour au pouvoir des Bourguignons, des Français et des Anglais, sans compter les pestes et famines qui frappèrent au cours des années 1324, 1348, 1391, 1400, 1412, 1418 et 1421.

Lors des guerres de religion, Provins fut assiégé par Henri IV en août 1592, la ville résista treize jours mais se rendit.
Au XVII siècle, une suite de désastreuses inondations ruinèrent à nouveau la ville et ses habitants, en 1611, 1622, 1637…

Si lors de la Révolution, la ville de Provins ne connut pas les excès qui ensanglantèrent Paris, elle fut néanmoins sollicitée en été 1789 par la capitale pour ses greniers abondamment remplis. 
Les édifices religieux subirent des dégradations et des mutilations de statues.

Lors du jugement de Louis XVI, le député de Provins à la Convention, Christophe Opoix vota la détention et l’exil du Roi.

En 1815 Napoléon pensa faire de Provins une place forte protégeant Paris, si le projet n’aboutit pas, plusieurs kilomètres de remparts de la ville basse disparaîtront au profit d’une caserne le quartier Delort.

En 1821, l’Hôtel de Ville d’époque Renaissance abritant aussi la bibliothèque connut un incendie qui détruisit un grand nombre de manuscrits précieux.

En 1870, la ville sera éprouvée par les réquisitions dues à la guerre contre les Allemands et en 1914, la bataille de la Marne repoussa l’avancée de l’armée allemande hors des environs de Provins.